Opportunité : Nous recherchons un partenaire commercial ! 📧

Logo Header

SEO - Comment améliorer son référencement Google

Référencement Web

Le référencement naturel (SEO) pour Search Engine Optimisation désigne un ensemble d’actions permettant d’améliorer la visibilité de son site internet sur les moteurs de recherche et de générer plus de trafic ciblé sur le long terme. Car contrairement au (SEA) pour Search Engine Advertising consistant à dépenser un budget publicités pour être plus visible, le SEO reste de loin la meilleur stratégie de référencement en terme de fiabilité et sur le long terme, à noter que le SEO fait parti des stratégies améliorant votre communication digitale. Cependant c’est un dur travail de bonnes pratiques sur la durée car même si votre site internet respecte tous les codes du référencement si vous venez tout juste de le mettre en ligne, il ne sera pas bien référencer le jour même, les moteurs de recherche prennent du temps pour ça et privilégient les sites qui sont présents dans les moteurs depuis longtemps. Donc bien référencer son site internet prends du temps et dépends de plusieurs facteurs, dans cette article nous en aborderons 5 des plus importants.

1. Une description et un titre efficient

2. Travailler le contenu de vos pages

3. Optimiser un maximum vos images

4. Soigner votre Responsive Design

5. Avoir une stratégie de Netlinking

1. Une description et un titre efficient

Et oui le titre et la description de vos pages auront une influence majeure sur votre référencement, ce ne sont pas des sujets à prendre à la légère ! Pour ça assurer vous dans un premier temps d’avoir des titres entre 7 et 10 mots de préférence et tous différents à chaque pages et qui sont dans l’idéal des questions qui sont assez recherchés pour pouvoir y apporter une réponse et c’est encore mieux si vous traiter d’un sujet de niche pour avoir moins de concurrences dans ce domaine tout en s’assurant qu’il y’ ai tout de même un certains nombre de recherche pour votre thématique.

Pour tout ça, je ne peut que vous recommander l’Outil de planification des mots-clés de Google qui vous aidera à vous positionner en fonction des mots-clés les plus recherchés par l’utilisateur.

google-keyword-planner

Pour ce qui concerne la description, la rédaction n’est pas plus simple que le titre, déjà pour la taille, une convenable serait entre 150 et 200 caractères, 300 au maximum, pour les descriptions d’articles si vous êtes sur un grand site avec plusieurs articles vous avez la possibilité d’automatiser le processus en mettant les 200 premiers caractères de l’article en s’arrêtant au premier point passé ce nombre. Même si le mieux reste de rédiger manuellement une description décrivant la page en la vendant à l’utilisateur car il ne faut pas oublier que son but initial est de donner envie de cliquer, c’est la grande différence avec le Titre, le H1, le H2 et le H3 qui eux seront des textes plus court, moins descriptif et donc moins vendeur.

2. Travailler le contenu de vos pages

Profitons que nous évoquons le sujet des H1, H2 et H3 pour voir comment les aborder au mieux, tout d’abord il faut savoir que le H1 est le titre le plus important de votre page, il sera très utile pour votre référencement donc assurez vous qu’il fasse entre 5 et 7 mots dans l’idéal, qu’il soit unique dans la page et qu’il comporte le mot-clé qui convient le plus à votre thématique en plus de bien décrire la page.

Pour le H2, il faut le voir comme un titre de sous-catégorie pour des sections et le H3 comme un titre encore en dessous, mais rien ne vous empêche par exemple de placer un H2 en dessous de votre H1 pour avoir un titre de sous-catégorie qui complète le H1 en étant un peu plus long et descriptif que celui-ci.

h1_h2_h3_example

Un exemple de H1, H2 et H3

 Avant de passer aux bonnes pratiques pour contenu de vos pages, il est important de voir ce qu’est le Black Hat, pour le définir simplement ce sont un ensemble d’actions visant à exploiter les failles des algorithmes pour être mieux référencer. Les mauvaises pratiques qui en découlent peuvent très bien être par exemple : Un spam de liens sur vos pages, des mots-clés répétés de même couleur que le fond pour être cachés ou bien même plusieurs pages identiques avec du contenu volé d’autres sites, mais Google améliore ses algorithmes tous les jours et sait très bien reconnaître ses pratiques, vous devez donc les éviter à tout prix au risque d’être définitivement déréférencer des moteurs de recherche.

Mais n’ayez pas peur pour autant, avoir un bon référencement pour votre page n’est pas si compliqué quand on s’y prends bien, retenez surtout qu’il vous faudra principalement du contenu de qualité qui saura retenir l’attention de vos utilisateurs, prévoyez pour ça un minimum de 400 mots, avec des mots-clés bien choisis en fonction de la thématique traité, le moins de fautes d’orthographe et si possible des mots en gras et italique pour catégoriser les mots-clés importants sans trop en abuser, ainsi que des images de qualité ! Et si vous pouvez avoir un blog avec plusieurs articles c’est le top ! Car plus vous avez d’articles de qualités plus vous augmenterais votre référencement, rien qu’en ayant des mots-clés différents dans chaque articles cela attirera différents visiteurs et potentiellement sur votre site internet par la suite, et plus vos pages et articles seront mis à jour plus les moteurs de recherche le feront aussi et mieux ce sera !

3. Optimiser un maximum vos images

Et pour les images avant de les téléverser sur votre site internet, sachez qu’il y a des bonnes pratiques à respecter pour optimiser votre référencement notamment dans un premier temps dans le nom de vos images, le robot de Google analysant vos textes et image, aura des difficultés à comprendre et donc bien vous référencer si leurs noms ne sont qu’une suite de nombres par exemple. C’est pourquoi il est important de bien les nommer et pour cela la norme la plus connu consiste à donner des noms décrivant l’image le tout en minuscule, sans accents et des « underscore »(_) ou des « tirets d’unions » (-) à la place des espaces.

Exemple : « coccinelle_sur_une_fleur.png« 

Dans l’exemple ci-dessus il s’agit d’une image au format « png« , mais sachez qu’il y a d’autres formats recommandés pour les site web tel que :

 

Le JPEG (ou JPG) : C’est le format le plus utilisé sur le web, et un des plus léger !

Le PNG : Un des format avec la meilleur qualité, parfait pour les images à fond transparent !

Le SVG : Un format parfait pour les dessins et images vectorielles !

Le GIF : Le format pour les images animés, parfait pour donner de la vie à vos pages !

 

Pour tous ces formats veillez bien à ne pas téléverser des images trop grandes surtout que ce serait dommage si c’est pour les afficher dans une taille plus petite, le mieux reste à redimensionner leurs tailles manuellement dans des logiciels d’éditions d’images tel que Photoshop, Paint.Net, Gimp etc…

Ensuite viens le point le plus important : La compression d’image, quand on sait que ce qui ralentit le plus un site internet ce sont bel et bien les images, en particulier leurs poids et cette pratique est indispensable pour optimiser la rapidité de votre site surtout quand on sait qu’en moyenne la plupart des utilisateurs quitte la page quand elle met plus de 3 secondes à charger : Il vous faudra compressez vos images à l’aide de site tel que TinyPNG par exemple pour obtenir une image 50 à 75% en moyenne plus légère sans perdre pour autant de qualité sur celle-ci !

Optimisation Example

Pour finir avec les images, voyons la balise « alt » qui a une grande importance aussi, elle sert principalement à indiquer ce que représente l’image pour les personnes malvoyantes mais aussi à savoir ce que l’image représente si celle-ci ne se charge pas sur le navigateur de l’utilisateur. Dans la majorité des cas je vous invite à y inscrire le même nom que celle de l’image avec une majuscule au début, des espaces et des accents si il y en a bien entendu !

Pour la balise « title » elle sert principalement à aider au référencement de votre site en partie grâce à son indexation sur Google Images via le nom que vous lui aurait donné, car il faut savoir que 22% des recherches Google sont des recherches d’images, c’est pourquoi il est important de correctement nommer vos balises ainsi que vos images, à noter qu’il assez commun de donner le même nom aux deux balises.

4. Soigner votre Responsive Design

Voici un point assez sous-estimé sur l’impact qu’il a sur le référencement : Le responsive design, autrement dit un site accessible à tous les appareils (Tablettes, Smartphones) et s’adaptant à tout types de formats d’écran pour faciliter l’expérience utilisateur et donc évitez qu’il se retrouve en difficulté à trouver l’information qu’il cherche car dans la majorité des cas il quittera votre site pour la trouver sur un autre site mieux adapté. Ce qui nous amène au taux de rebond, pour expliquer simplement c’est une statistique permettant de connaître le pourcentage d’utilisateurs qui sont arrivés sur votre site et qui en sont partis sans visiter une seule autre page ce qui à pour conséquence d’augmenter à votre désavantage ce pourcentage, c’est pour cela qu’avoir un bon responsive design s’adaptant parfaitement aux différents types d’écrans réduira drastiquement ce nombre et plus il sera bas plus, mieux ce sera pour votre classement sur les moteurs de recherche !

Collaborateurs

Exemple de Responsive Design

5. Avoir une stratégie de Netlinking

Pour finir nous arrivons à un des points les plus importants : le netlinking, pour définir cette pratique fondamentale il faut savoir qu’elle consiste à multiplier le nombre de liens hypertextes autrement appelés « backlinks » pointant vers votre site internet pour améliorer son référencement, pour prouver aux moteurs de recherche que ces sites approuvent votre contenu et y font référence. Cependant il faut savoir que l’achat de liens en masses est proscrit par Google et que de multiplier les liens depuis des sites pas optimisés et totalement différent de votre thématique peut vous apporter un résultat inverse, il faudra donc adopter d’autres stratégies plus adaptés tel que par exemple l’échange de liens ou vous pourrez avec d’autres gens promouvoir mutuellement vos site via des échanges d’articles de blogs par exemple, retenez simplement que la qualité du site qui vous pointe primera toujours sur la quantité.

Conclusion sur le référencement

Bien entendu bien que avoir plusieurs liens de qualités pointant sur votre site est important, mais si à côté la fondation n’est pas solide : des titres, descriptions, images et contenus plus généralement pas travaillés ni optimisés le résultat ne sera pas aussi efficace. Le référencement naturel reste un sujet assez vaste avec beaucoup de subtilités, mais avec cet article vous aurez assez pour obtenir des résultats satisfaisants.

Merci d’avoir lu cet article, nous espérons qu’il vous a plu, n’hésitez pas à le partager ci c’est le cas, ou à laisser un commentaire en nous disant quel est votre stratégie digitale préféré et que vous utilisez ?

Si le sujet du Marketing Digital vous intéresse et que vous souhaitez en apprendre davantage, télécharger notre Ebook gratuit qui donnera toutes les clés pour attirer des clients et propulser votre business.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Croix
Mockup Stratégie